Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thérapie Cellulaire INDIBA activ

Thérapie Cellulaire INDIBA activ

Le blog INDIBA activ est un lieu d'échange : conseils thérapeutiques, anecdotes et témoignages sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

Tendinopathie d’Achille : le traitement mécanique ne suffit pas !

Tendinopathie d’Achille : le traitement mécanique ne suffit pas !

La Tendinopathie chronique, une pathologie mécanique mais…

Le tendinopathie dégénérative qui nous intéresse ici est décrite classiquement comme une pathologie d’origine mécanique liée à l’activité sportive le plus souvent (11% pour les coureurs à pied). Elle se traduit par une dégénérescence des fibres collagènes et des microlésions qui interviennent à minima préalablement à l’installation de la chronicité.

...il faut aussi raisonner au niveau tissulaire et cellulaire !

En fait, le tendon qui est un tissu vivant, se régénère constamment et répare ses microlésions au fur et à mesure du temps. Lorsqu’il subit des contraintes répétées trop fréquemment ou qu’elles sont trop intenses, les atteintes du collagène dépassent la capacité de cicatrisation et de régénérescence naturelle du tissu. Les fibroblastes n’arrivent pas à reformer de nouvelles fibres de collagène suffisamment vite, le tendon s’effiloche comme une corde trop utilisée.

Cette usure est bien sûr due à un excès mécanique mais elle est aussi sous la dépendance d’une activité métabolique du tissu tendineux qui est déterminante pour rompre le cercle vicieux de la physiopathologie. Or, le tendon d’Achille a la particularité d’être très mal vascularisé, surtout dans sa partie corporéale. La congestion qui s’installe gêne l’élimination des toxines et installe une acidité au sein du tissu. Elle empêche dans le même temps le renouvellement du milieu interstitiel et donc l’apport d’oxygène et de nutriments aux cellules[1] qui ne peuvent plus remplir leurs fonctions suffisamment. Dès lors, pour plus d’efficacité, il est nécessaire de mettre en œuvre, dans les traitements médicaux et kinésithérapiques, des technologies permettant d’agir directement sur la vascularisation et sur le métabolisme cellulaire pour accélérer la récupération et avoir des résultats à la fois rapide et sur le long terme.

Tendinopathie d’Achille : le traitement mécanique ne suffit pas !

Une thérapie basée sur les effets vasculaires et une stimulation cellulaire.

Outre l’aspect antalgique, le traitement raisonné de la tendinopathie doit donc comporter une composante métabolique importante. Celle-ci n’est possible qu’en abordant le problème, dans un premier temps, par le côté vasculaire[2] pour permettre au tendon d’éliminer les toxines accumulées en son sein et pour apporter de l’oxygène et des nutriments. Dans un second temps la stimulation des échanges cellulaires facilitera la cicatrisation et la régénération du collagène.

A cet égard, la Thérapie cellulaire d’INDIBA Activ joue sur ces deux facteurs et constitue une technologie de choix pour obtenir un résultat rapide sur l’antalgie et sur la décongestion du tendon. Il n’est pas rare, dans une tendinopathie corporéale de voir le nodule tendineux diminuer très nettement voir disparaitre pour ne laisser qu’un léger renflement dès la première séance.

Pour obtenir un résultat plus complet, il faut persévérer et ne pas se contenter des améliorations des premières séances. La mise en place du protocole de Stanish est nécessaire pour obtenir des fibres collagènes de qualité. Le patient doit être guidé rigoureusement sur la reprise d’activité. Il est accompagné par des séances INDIBA activ relativement espacées tout le long de la reprise. Elles permettent de continuer à stimuler la cicatrisation du tendon à plus long terme par ses effets cellulaires scientifiquement démontrés[3].

Tendinopathie d’Achille : le traitement mécanique ne suffit pas !

Tendinites et tendinopathies, ne pas confondre

S’il est classique d’entendre les patients parler de tendinite d’Achille, les médecins, les kinésithérapeutes et les ostéopathes savent parfaitement que derrière cette appellation commune se cache différentes pathologies regroupées sous le nom de tendinopathies. Parmi elles, les plus fréquentes sont les tendinoses qui sont des tendinopathies chroniques, dégénératives. Elles s’accompagne souvent d’un épaississement du tendon allant jusqu’à former un nodule tendineux. Les lésions inflammatoires sont en général limitées au péritendon et portent le nom de péritendinites. Le tableau se complique à proximité de l’insertion distale ou on retrouve la maladie de Haglund en regard de la bourse séreuse entre le tendon et le coin postéro-supérieur du calcanéum. Au niveau de l’enthèse, là où le tendon s’insère dans le calcanéum, on parle d’enthésopathie calcanéenne.


[1] Ferret J.M. ; Massiot M. – Rééducation des tendinopathies du membre inférieur. In soirées-conférences C3R (Cercle de Recherche en Rééducation et Réadaptation), Lyon, février 2012.
[2] Clancy WGJ. Tendon trauma and overuse injuries. In: Leadbetter WB, Buckwalter JA, Gordon SL, ed. Sports-
induced inflammation: clinical and basic science concepts. Park Ridge, IL: American Academy of Orthopaedic
Surgeons, 1990, 609-618

[3] Hernandez-Bule, Paino CL, Trillo MA, Ubeda A - La stimulation électrique à 448 kHz favorise la prolifération de cellules souches mésenchymateuses humaines In Cell Biochem 2014; 34:1741-1755

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

INDIBA France 21/04/2016 09:01

Bonjour Monsieur Plouvin,
Effectivement la méthodologie INDIBA est tout à fait intéressante dans le traitement des teno-synovites.
Par contre le port d'un défibrillateur contre-indique son utilisation.
N'hésitez pas si vous souhaitez des informations complémentaires.
Très cordialement,
L'équipe INDIBA France

plouvin 21/04/2016 18:29

Merci pour ces précisions qui, malheureusement, m'excluent du champ d'action de la méthode pour cause de D-A-I.

Plouvin 20/04/2016 15:09

Bonjour, La méthode indiba a-t-elle un intérêt dans la ténosynovite des fléchisseurs des doigts? M-K à la retraite. (pour des problêmes personnels. Porteur d'un défibrillateur implanté).